• Gabriel Perreault

L’utilisation de balles lourdes pour améliorer la vélocité des lancers: ce que la science propose



Depuis plusieurs années, les blessures au coude et à l’épaule chez les lanceurs augmentent à un taux alarmant dans le monde du baseball.(1) En effet, l’étude de Hodgins et al. (2016) a permis de démontrer une augmentation de 193% de la chirurgie de reconstruction du LCU entre 2002 et 2011 et qu’il y aurait une augmentation importante de nombre de cette chirurgie chez les jeunes joueurs.(2) Cet accroissement pourrait être en partie expliquée par l’emphase qui est attribuée à la vélocité de la balle rapide chez les lanceurs amateurs et professionnels, puisqu’il y aurait une forte corrélation entre la vitesse de la balle rapide et le risque de blessures au coude.(4,5) D’ailleurs, il a été démontré que la moyenne de la balle rapide dans la MLB serait passée de 90,9 mph à 93,2 mph entre 2008 et 2017. La popularité de la balle rapide ne cesse d’augmenter et plusieurs moyens sont utilisés afin de l’améliorer. L’un des moyens les plus populaires utilisés chez les athlètes est l’utilisation de balles plus lourdes (6 à 20 oz) que la balle de baseball (5 oz). Toutefois, est-ce que l’utilisation de ces balles permet réellement d’augmenter la vélocité de la balle rapide sans avoir d’effets néfastes? À la suite d’une analyse détaillée des dernières mises à jour de la littérature scientifique, nous tenterons de répondre à cette question afin de mieux pouvoir vous conseiller.


Plusieurs programmes d’entraînement à l’aide de balles ayant un poids différent existent dans la littérature scientifique. Selon plusieurs études, l’utilisation des balles lourdes lors d’un programme d’entraînement aiderait à améliorer la vitesse de la balle rapide. (6,7,8,9)

L’augmentation du poids de la balle diminuerait la rapidité du bras (vitesse angulaire), la rapidité du tronc (vitesse angulaire) et la force du bras.(10)


Regardons plus en détail une étude randomisée intéressante sur les effets d’un programme de 6 semaines de lancers avec balle lourde sur la vitesse de la balle rapide, la biomécanique de l’épaule, les amplitudes de mouvement à l’épaule et le taux de blessures sur 38 lanceurs.(16) L’étude compare 2 groupes, le premier, nommée groupe expérimental, effectue un programme d’entraînement à l’aide de balle lourde 3 fois par semaine en utilisant des balles variant de 2 à 32 oz. Le deuxième groupe, nommé le groupe contrôle, a effectué le même programme, mais à l’aide de balles de baseball de poids normales (5 oz). Les 2 groupes avaient également un programme de renforcement à l’épaule d’une durée de 6 semaines.


Les résultats de cette étude confirment que l’entraînement à l’aide de balle de poids différent pouvait être efficace afin d’améliorer la rapidité de la balle rapide, c’est-à-dire de 3,3% dans cette étude. La question suivante se pose : quelle est la raison de cette augmentation de rapidité? L’étude démontre qu’il n’y aurait eu aucun changement quant à la vitesse angulaire (arm speed) et à la force de l’épaule. Par rapport à la force, chacun des groupes avait le même programme de renforcement spécifique aux rotateurs externes de l’épaule. Le groupe contrôle aurait eu un gain de 13% de la force des rotateurs externe à l’épaule tandis que le groupe expérimental n’aurait eu aucun gain. Ceci démontre que l’entraînement avec balle lourde n’améliore pas la force de la coiffe des rotateurs, mais pourrait plutôt inhiber les gains en force à l’épaule. Toutefois, plus d’études sont nécessaires afin de confirmer cette hypothèse. Alors que les gains en rapidité ne peuvent être expliqués par la vitesse du bras et par la force de l’épaule, il serait surtout expliqué par les gains en amplitude articulaire en rotation externe de l’épaule (+4,3°) dans le groupe expérimental. La littérature a déjà démontré dans le passé qu’il y avait une corrélation entre l’amplitude de rotation externe passive à l’épaule, la vitesse du lancer et les forces reproduites à l’épaule et au coude.(1,11,12,13) Toutefois, Reinold et Gill (2010) a démontré qu’il y aurait une augmentation de 5° en rotation externe à l’épaule durant une saison de baseball de 8 mois. Bien qu’il soit toujours difficile de préciser l’exactitude de la cause de l’amélioration de la vitesse du lancer dans les études précédentes, l’amplitude de mouvement en rotation externe à l’épaule à la suite du programme avec balles de poids différent serait la cause la plus évidente jusqu’ici.


Toutefois, cette étude a démontré que 24% des joueurs du groupe expérimental ont subi une blessure durant le programme ou dans l’année suivante, tandis qu’aucune blessure n’a été répertoriée dans le groupe contrôle. Ce gain rapide en rotation externe mettrait donc en tension les structures stabilisatrices passives à l’épaule, augmentant les risques de blessures. Wilk et al. (2010) a démontré que 78% des blessures chez les lanceurs avaient lieu chez ceux qui avaient une augmentation des amplitudes en rotation à l’épaule.


Enfin, à la suite de l’analyse de la littérature scientifique, on peut mentionner que les programmes de lancer avec balle lourde peuvent améliorer les performances en augmentant la vitesse de la balle rapide d’environ 3%, mais augmentent considérablement les risques de blessures. L’utilisation de ces balles ne permettrait pas d’augmenter la force des muscles à l’épaule et la vitesse angulaire du bras. Les gains en rapidité seraient davantage expliqués par les gains importants en rotation externe à l’épaule. L’utilisation de ces balles devrait être utilisée avec précaution, car il y a forte corrélation entre le degré de rotation externe à l’épaule et les risques de blessures. Ainsi, avant de vouloir utiliser ce type de programme d’entraînement, nous vous conseillons fortement de consulter un physiothérapeute expert dans le domaine afin qu'il puisse mieux vous conseiller quant à l'entraînement qui répond spécifiquement à vos besoins!


Prenez rendez-vous auprès de l'équipe de PerfoSport Physio pour obtenir une évaluation complète!


Article écrit par:

Gabriel Perreault, M. pht, Cert. Sport Physio

Physiothérapeute et propriétaire PerfoSport Physio

Physiothérapeute Club de Hockey de L'Océanic de Rimouski (LHJMQ)





1. Conte S, Camp CL, Dines JS. Injury trends in Major League Baseball over 18 seasons: 1998-2015. Am J Orthop (Belle Mead NJ). 2016;45:116-123.

2. Hodgins JL, Vitale M, Arons RR, Ahmad CS. Epidemiology of medial ulnar

collateral ligament reconstruction: a 10-year study in New York State. Am J SportsMed. 2016;44:729-734.

3. Fangraphs. Major League Total Stats 2017. http://www.fangraphs.com/leaders.aspx?pos=all&stats=pit&lg=all&qual=0&type=10&season=2017&month=0&season1=2008&ind=

4. Bushnell BD, Anz AW, Noonan TJ, Torry MR, Hawkins RJ. Association of maximum pitch velocity and elbow injury in professional baseball pitchers. Am JSports Med. 2010;38:728-732.

5. Chalmers PN, Erickson BJ, Ball B, Romeo AA, Verma NN. Fastball pitch velocity helps predict ulnar collateral ligament reconstruction in Major League Baseball pitchers. Am J Sports Med. 2016;44:2130-2135

6. DeRenne C, Buxton BP, Hetzler RK, Ho KW. Effects of under- and overweighted implement training on pitching velocity. J Strength Cond Res.1994;8:247-2

7. Derenne C, Ho KW, Murphy JC. Effects of general, special, and specific resistance training on throwing velocity in baseball: a brief review. J Strength Cond Res. 2001;15:148-156.

8. DeRenne C, Szymanski DJ. Effects of baseball weighted implement training: a brief review. Strength Cond J. 2009;31:30-37.

9. Escamilla RF, Speer KP, Fleisig GS, Barrentine SW, Andrews JR. Effects of throwing overweight and underweight baseballs on throwing velocity and accuracy. Sports Med. 2000;29:259-272.

10. Fleisig GS, Diffendaffer AZ, Aune KT, Ivey B, Laughlin WA. Biomechanical analysis of weighted-ball exercises for baseball pitchers. Sports Health. 2017;9:210-215.

11. Keller RA, Marshall NE, Mehran N, Moutzouros V. Pitching speed and glenohumeral adaptation in high school pitchers. Orthopedics. 2015;38:e668-e672.

12. Werner SL, Gill TJ, Murray TA, Cook TD, Hawkins RJ. Relationships between throwing mechanics and shoulder distraction in professional baseball pitchers. Am J Sports Med. 2001;29:354-358.

13. Werner SL, Suri M, Guido JA, Meister K, Jones DG. Relationships between ball velocity and throwing mechanics in collegiate baseball pitchers. J Shoulder Elbow Surg. 2008;17:905-908.

14. Reinold MM, Gill TJ. Current concepts in the evaluation and treatment of the

shoulder in overhead-throwing athletes, part 1: physical characteristics and clinical examination. Sports Health. 2010;2:39-50

15. Wilk KE, Macrina LC, Fleisig GS, et al. Correlation of glenohumeral internal

rotation deficit and total rotational motion to shoulder injuries in professional

baseball pitchers. Am J Sports Med. 2011;39:329-335.

16. Reinold, M. M., Macrina, L. C., Fleisig, G. S., Aune, K., & Andrews, J. R. (2018). Effect of a 6-Week Weighted Baseball Throwing Program on Pitch Velocity, Pitching Arm Biomechanics, Passive Range of Motion, and Injury Rates. Sports health, 10(4), 327–333. https://doi.org/10.1177/1941738118779909

73 vues0 commentaire